Une victoire en 2 temps

Les guerriers moneinchons après leur victoire

Seniors A : MFC 4-3 FA Bourbaki

Ce dimanche, les moneinchons retrouvaient leur terrain fétiche du Pont Lat, après 2 déplacements difficiles, avec pour seul objectif la victoire ! Les supporters présents ont pu remarquer de nouvelles têtes dans l’équipe, avec la présence de plusieurs joueurs de la B, venus prêter main forte alors que l’infirmerie affiche complet…

Composition : SERROT – JUNGAS F – BALLESTEROS – BELLEGARDE D – PRETOT – MARTINS – DE JESUS – CALVI –  CORREIA – LODWITZ – CHANTELAT. Remplaçants : LAVACHERY – MIRASSOU – FAGLIN.

Le début du match est totalement maîtrisé par les rouges et blancs; le jeu est à sens unique. Après 20 premières minutes de domination, les locaux ouvrent le score grâce au buteur du moment (4 buts le weekend dernier à Argagnon) Cédric Correia. 15 minutes plus tard, Alex De Jesus fait parler sa pointe de vitesse : il contourne la défense côté gauche, rentre dans la surface de réparation mais le ballon heurte le bras d’un défenseur palois. L’arbitre désigne le point de pénalty et Alex en profite pour le transformer. 2-0, le break est fait et Monein peut respirer. Après 2 défaites, les moneinchons se régalent et peuvent également compter sur un Romain Serrot des grands matchs : il gratifie les spectateurs de 2 belles parades dont il a le secret. Juste avant les citrons, Florian Jungas (alias Choupi) déborde côté droit et offre un caviar à Romain Martins : la sentence est immédiate, et le numéro 6 du MFC ajoute une nouvelle banderille. La mi temps est sifflée sur ce score de 3-0 qu’il faudra préserver jusqu’au bout.

Au retour des vestiaires, le coach procède à quelques changements et fait tourner son effectif. Malheureusement, ce n’est plus la même musique : les visiteurs sont revenus avec de toutes autres intentions. Certainement piqués au vif par le 3-0 encaissé en 1e mi temps, les palois se ruent à l’attaque et campent devant les buts moneinchons. Le portier rouge et blanc et sa défense résistent mais cèdent une première fois, puis deux puis trois ! C’est la stupeur autour du stade et dans les têtes ! Les mouches ont changé d’âne comme diraient certains… D’autres diront que la cabane est tombée sur le chien. Revenus du diable vauvert, Bourbaki resserre le jeu et stoppe les attaques moneinchonnes. Il reste alors 10 minutes lorsque Cédric Correia, lancé en profondeur par Alex De Jesus, se retrouve face à face avec le gardien adverse : il fait preuve de sang froid et ajuste ce dernier ! Explosion de joie autour du stade ! 4 à 3, il faut tenir maintenant ! Le soulagement vient au coup de sifflet de l’arbitre.

Cette victoire acquise dans la douleur est un grand bol d’air pour l’équipe qui revient à 3 points de la 2e place.

Mais non mais non Monein n’est pas mort ! Mais non mais non Monein n’est pas mort !                                                 Car il chante encore, car il chante encore !

Prochain rendez-vous le 16 Mars à Sendets, dans un match capital pour la montée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *